Facebook et les politiques

Actuellement, Facebook est devenu le moyen de communication qui arrive à atteindre le plus de monde. Les différents partis politiques par exemple l’utilisent pour mobiliser des électeurs, on se demande si c’est un réseau social ou plutôt un réseau politique. Si auparavant cette plateforme servait surtout à partager du buzz, des photos ou à être en contact avec ses amis, les membres de la famille, elle a évolué depuis.

Une étude avait même démontré que les utilisateurs qui avaient beaucoup d’amis étaient ceux qui participaient le plus à des discussions politiques et ceux qui s’intègrent le plus dans des groupes sont ceux qui invitent leurs amis à voter pour des candidats politiques. Les utilisateurs intensifs de Facebook participent le plus à des manifestations politiques que les autres. Et ceux qui font parties des groupes ont plus souvent tendance à  influencer les autres de leur vote.

Cette étude sur 2 255 individus âgés de plus de 18 ans a été réalisée via des interviews téléphoniques entre le mois d’octobre et novembre 2010. Elle a été partagée au public le 3 février de cette même année. En effet, il est plus logique que les résultats soient beaucoup meilleurs si on se fait inciter par ses propres amis plutôt que des inconnus.

Facebook dans la vie de tous les jours

Il permet entre autres d’entrer en contact avec plus de gens et plus d’ « amis » sans avoir à se déplacer. Les utilisateurs influents sont appelés des « Power user », ceux-ci représentent 5% des personnes inscrits sur cette plateforme.

Autre fait, les femmes postent plus souvent que les hommes. Le bouton « like » est très en vogue par contre le « Poke » est sur le point d’être oublié. Un utilisateur moyen de Facebook devient en moyenne ami avec 7 utilisateurs par mois.

59% des utilisateurs reçoivent au moins 1 message par mois et 54% des membres n’en envoient jamais. Les influenceurs quant à eux envoient au moins 1 message par semaine à leurs contacts. Plus la peine de dire, que plus on est actif plus on a d’amis. Un utilisateur actif arrive à toucher jusqu’à 150 000 individus tandis qu’un utilisateur moyen touche en moyenne 31 000 personnes.

En conclusion, il y a encore beaucoup de possibilités non exploitées sur cette plateforme. Les marques et les partis politiques peuvent en profiter surtout en matière de communication.